Rapport environnemental

La Banque Triodos est une organisation neutre en carbone. Elle réduit son empreinte carbone autant qu’elle le peut et compense l’impact environnemental restant.

Nos objectifs clés pour 2016

Notre performance

Les progrès en un coup d’œil

● ● ● Réalisé     ● ● ○ Réalisé en grande partie     ● ○ ○ Réalisé en partie     ○ ○ ○ Non réalisé

 

 

 

Utiliser la connaissance de l’origine de notre empreinte carbone afin d’identifier des initiatives de réduction carbone complémentaires.

Organisation de la « New Green Week » aux Pays-Bas, sur des thèmes allant de l’alimentation à la mobilité.

● ● ●

Réaliser l’évaluation BREEAM des bâtiments restants en 2016.

Réalisation partielle, les évaluations en Espagne et en Allemagne devant être finalisées en 2017.

● ○ ○

Partager les résultats et les succès communs avec les fournisseurs afin de réduire encore l’impact de la Banque Triodos sur l’environnement.

Non réalisé suite à des priorités concurrentes pendant l’année. Ce sujet fera partie de notre cycle de gestion des contrats avec les fournisseurs en 2017.

○ ○ ○

L’année 2016 en bref

100%

La Banque Triodos
compense 100% de
ses émissions de CO2.

La Banque Triodos est une organisation neutre en carbone. Elle réduit son empreinte carbone autant qu’elle le peut et compense l’impact environnemental restant.

Les émissions de CO2 par ETP sont revenues en 2016 à 2,62 tonnes, contre 2,87 tonnes en 2015. Les émissions de CO2 totales du groupe ont augmenté de 2,7% par rapport à 2015. Cette hausse s’explique principalement par l’augmentation de la superficie de bureaux (+2.105 m2) et par celle du nombre de collaborateurs (+13,4%). En outre, les émissions automobiles ont augmenté de 13,2% tandis que les émissions liées aux trajets effectués en transports en commun ont augmenté de 13,6%, par rapport à 2015.

Les émissions de CO2 liées aux voyages d’affaires par avion, en revanche, ont baissé de 3,2%. Cette baisse s’explique notamment par un usage plus intensif de la vidéoconférence et de Skype for Business. La Banque Triodos vise à réduire encore ces émissions en 2017.

Ventilation des émissions de CO2
totales de la Banque Triodos

La consommation de papier de bureau a sensiblement baissé en 2016, à 17 kg/ETP (26 kg/ETP en 2015). La quantité de papier imprimé recyclé était de 0,17 kg/client, soit une baisse de 37%. La consommation totale d’électricité a diminué également, de 8,1% par kWh/ETP en 2016.

Immobilier durable

Plusieurs bureaux de la Banque Triodos ont été évalués en 2016 suivant la méthode BREEAM. Les bâtiments situés aux Pays-Bas et au Royaume-Uni ont été notés « très bien » et ceux situés en Belgique « bien » dans trois domaines clés : la gestion de l’occupation du bâtiment, la gestion du bâtiment lui-même et la qualité intrinsèque de celui-ci. Malgré l’effort déployé pour évaluer tous les bâtiments pendant l’année, l’Espagne et l’Allemagne ne réaliseront cette évaluation qu’en 2017.

En cours d’exercice, la succursale espagnole a ouvert un bureau à Malaga. En 2017, elle compensera 66 tonnes de CO2, soit les émissions de carbone résultant de la construction du bâtiment.

Perspectives

  • Les données relatives à l’empreinte carbone en 2016 seront transmises aux fournisseurs afin d’entrer en dialogue avec eux.
  • Des informations en matière de gestion communiquées par notre agence de voyage seront partagées avec les collaborateurs afin d’encourager une prise de conscience à propos de nos déplacements en avion.
  • Un appel d’offres sera lancé dans trois pays (Pays-Bas, Belgique et Royaume-Uni) en vue de l’acquisition de nouvelles imprimantes. Après leur implémentation, il sera étudié si cet investissement se traduit par de nouvelles baisses de la consommation de papier.
  • Une Semaine Verte a été lancée au Royaume-Uni pour inciter les collaborateurs à adopter un comportement plus durable. L’initiative a été étendue aux Pays-Bas en 2016 et sera organisée dans tous les pays au sein desquels la Banque Triodos est active en 2017.