Synthèse du rapport environnemental

L’impact positif le plus important de la Banque Triodos dans le domaine de l’environnement découle du financement d’entrepreneurs et d’entreprises qui développent des méthodes novatrices de lutte contre le changement climatique. Toutefois, notre organisation a également une responsabilité en ce qui concerne son propre impact environnemental.

Réalisations 2012

Un benchmark visant à comparer les performances environnementales de la Banque Triodos avec celles d’organisations similaires a été développé en 2012. Bien que la Banque affiche de bonnes performances sur le plan de la consommation énergétique et du transport durable, elle présente des performances moins bonnes que ses pairs en ce qui concerne les voyages d’affaires et la consommation de papier.

En 2012, la Banque Triodos est restée concentrée sur la réduction de la consommation de papier et d’énergie. Elle a également réfléchi à la manière de réduire le nombre de voyages d’affaires en avion sans compromettre le niveau qualitatif des relations entre collaborateurs et clients vivant dans différentes régions du monde.

Consommation d’énergie

La Banque Triodos entend recourir à 100% d’électricité verte pour alimenter l’ensemble de ses bureaux. Lors de tout déménagement dans un nouvel espace de bureaux ne recourant pas encore à un fournisseur d’énergie verte, la conversion en ce sens doit être aussi rapide que possible. Fin octobre 2012, tous les bureaux utilisaient une énergie durable.

Afin de réduire la consommation énergétique de son centre de données et de ses systèmes informatiques, la Banque Triodos a initié un projet avec des ‘clients légers’ dans les nouveaux bureaux de la succursale britannique et dans la succursale belge. La consommation énergétique annuelle de l’outil informatique y a été réduite de 10% malgré un effectif en hausse. Le recours à de nouvelles imprimantes ‘vertes’ a permis de réduire la consommation énergétique de 40% au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.

Moyens de transport

La Banque Triodos encourage ses collaborateurs à utiliser le mode de transport le plus écologique possible pour les déplacements domicile-lieu de travail.

Les collaborateurs font usage des transports publics chaque fois que cela est possible. Lorsque le recours à la voiture est indispensable, la Banque Triodos privilégie l’achat de véhicules affichant de bonnes performances environnementales. En 2012, les émissions maximales de CO2 pour les véhicules de société ont été revues à la baisse (130 gr maximum). Les émissions moyennes de CO2 de notre flotte sont passées de 120 gr en 2011 à 115 gr en 2012.

Aux Pays-Bas, la Banque Triodos encourage, au surplus, l’utilisation de vélos électriques pour des distances plus importantes. Les 18 collaborateurs qui ont adhéré au projet ont parcouru ensemble plus de 90.000 km à vélo plutôt qu’en voiture.

Consommation de papier

La Banque Triodos s’efforce de réduire l’empreinte écologique de sa consommation de papier et de ses

activités d’impression en utilisant, lorsque cela s’avère possible, du papier recyclé et des procédés et matériaux d’impression qui ne nuisent pas à l’environnement, comme les procédés d’impression sans eau et les encres végétales. Par ailleurs, la Banque Triodos encourage ses clients à communiquer avec elle d’une manière écologique (par téléphone, courrier électronique ou via internet).

Neutralité climatique

La Banque Triodos compense la totalité de ses émissions de CO2. La réduction des émissions de gaz à effet de serre s’effectue en trois étapes distinctes: tout d’abord, par le biais des économies d’énergie; ensuite, par le recours à des sources d’énergie renouvelable pour l’essentiel de sa consommation lorsque cela s’avère possible; et enfin, par la compensation des émissions de CO2 restantes.

Pour plus de détails sur les efforts entrepris par la Banque Triodos pour réduire son impact environnemental, vous pouvez consulter le Rapport environnemental.