Rapport du Conseil des commissaires

La responsabilité première du Conseil des commissaires est la supervision et l’examen de l’évolution des activités de la Banque Triodos et de l’exécution de sa mission. En outre, le Conseil des commissaires assiste le Comité exécutif en lui prodiguant des conseils.

La Banque Triodos et l’environnement économique et financier

Dans le contexte de la persistance de la crise économique et financière, le Conseil des commissaires est heureux que la Banque Triodos ait pu poursuivre sa croissance et son développement de manière positive, tout en maintenant un niveau de rentabilité acceptable et en continuant à jouer le rôle de référence pour les parties prenantes à la recherche de nouvelles approches dans le domaine des services bancaires.

L’année 2012 a été marquée par une tendance nette à l’introduction de nouvelles lois et réglementations locales et internationales relatives au secteur bancaire, telles que l’augmentation des exigences en matière de fonds propres et une nouvelle approche sur le plan de la gestion des risques et des rémunérations. Alors qu’il est clair que l’efficacité des réglementations sera un facteur important, celles-ci ne peuvent résoudre qu’une partie des problématiques – profondes et structurelles – auxquelles le secteur bancaire est confronté.

Événements marquants de 2012

L’année 2012 est le premier exercice du plan stratégique triennal adopté en 2011. Même si l’environnement externe a évolué, il n’a pas été nécessaire de modifier ce plan de manière fondamentale. La clarté de la stratégie et les objectifs de croissance durable, basés sur un niveau de profit réaliste, continuent à faire partie des principaux éléments de la mission de la Banque et sont basés sur la conviction que la banque durable répond à un réel besoin.

Le Conseil des commissaires s’est tenu informé des problèmes importants touchant la Banque Triodos. Par exemple, il reconnaît l’importance d’explorer de nouveaux secteurs en adéquation avec la stratégie de la Banque. En même temps, il souhaite comprendre de manière approfondie les risques que cela implique et les leçons à tirer de sa politique actuelle d’octroi de crédits.

Le Conseil a été informé de l’évaluation globale des risques et des activités des systèmes d’information de gestion mis en place en 2011. Les projets de financement dans le secteur de la biomasse ont été examinés en détail avec le management suite à des réductions de valeur substantielles.